Qu’est-ce que la punition sexuelle ?

La punition sexuelle permet de chatier les demoiselles et les dames pour un mauvais comportement. SM ou agent révélateur d’une société malade ?


La punition sexuelle consiste à chatier les femmes avec une relation sexuelle torride qui peut aller jusqu’à la violence. Pour remédier à un frein de la violence conjugale, la punition sexuelle est devenue une véritable mode dans les pays anglo-saxons. Cette pratique sexuelle est très fortement corrélée par l’apparition du genre dans le porn. Les scènes Hardcore glissent de plus en plus vers la punition sexuelle. Contrairement à ce qu’on pourrait croire, les féministes ne sont pas contre la punition sexuelle, car c’est une variante reconnue du sadomasochisme.

C’est aussi une variante plus brutale du défouloir sexuel. La pénétration est brutale et l’affect est principalement destiné pour humilier la demoiselle, qui se laisse souvent faire. La sodomie à sec ou surprise est une pratique courante dans la punition sexuelle. Notons qu’on a rapporté que les personnes souffrant d’Amulierosis, qui désigne une personne souffrant d’une abstinence sexuelle trop longue, sont souvent enclins à la punition sexuelle.

Dans ce cas de figure, la personne sera tellement en rage que la punition sexuelle sera la seule pratique sexuelle à son gout. Notons que la punition sexuelle est différente de la Poinephilie qui consiste à être excité par les punitions. Les cris et les hurlements de ces dames sont un élément très important dans la punition sexuelle. Car cela permet de soulager sa propre souffrance.

Dans des pays de progressisme déviant, il y a une tendance à criminaliser la punition sexuelle pour la faire passer pour un viol. Ce qui est une stupidité sans nom. Si vous pratiquez la punition sexuelle, sachez que c’est une relation comme une autre et en général, elle est temporaire et non une norme de la personnalité de la personne. Elle est aussi parfois provoqué par la haine qu’on a vis à vis de son partenaire.