Est-ce que la fellation est autorisée en Islam

La fellation en Islam est strictement interdite. Voici les principales raisons.


Au même titre que la sodomie, la fellation en Islam est strictement proscrite. La jurisprudence de base est bien faite et elle est implacable. Car tout acte sexuel, qui  n’est pas lié à la procréation en Islam, est interdit. Toutefois, des dérogations sont faites pour les dignitaires et les personnes haut placées dans les anciens temps de l’Islam. Ainsi, on sait que dans les Cours sultanes à Constantinople, les courtisanes, musulmanes ou non, pratiquaient allègrement la fellation pour plaire à leurs maitres comme l’en témoignent de nombreuses fresques peintes, décrivant les plaisirs de ces cours.

La jurisprudence a tenté d’évoluer depuis et on tente de faire croire qu’un homme musulman peut avoir une fellation par une femme non musulmane. Que nenni, car la jurisprudence des relations inter-religieux va s’appliquer à pleine puissance. Un musulman ne peut pas avoir de relation sexuelle avec une non-musulmane sous peine de mort (car techniquement, un musulman peut uniquement avoir une relation sexuelle avec sa femme et personne d’autre et l’épouse doit être obligatoirement musulmane). Pendant les guerres, si des femmes faisaient partie du butin et destinées à êtres des esclaves sexuelles, alors elles devaient être converties avant de subir les assauts de leurs maitres.

Toutefois, des oulémas ont fait valoir que ces conversions étaient forcées (ce qui est annule la conversion) et temporaires. Si les esclaves étaient libérées et repartaient dans leurs pays, alors elles retournaient à leurs anciennes religions. De plus, quand une femme, captive et esclave, se convertissait à l’Islam, elle gagnait la liberté automatiquement, car l’esclavage est proscrit en Islam. De ce fait, forcer une fellation à une musulmane alors qu’elle n’est plus une esclave, revient à la violer. La peine pour le viol est la mort.

Avec la décadence occidentale croissante et la normalisation de la fellation chez les féministes, mais surtout les lobbys LGBT et cette gauche communautariste qui  salit les vertus de l’Islam par ses impuretés, de plus en plus de musulmane pratiquent allègrement la fellation. Après nos article sur le sujet, un Imam au Caire nous a écrit, outré, en disant qu’un homme pouvait faire ce qu’il voulait avec sa femme, du moment qu’il ne le crie pas sur les toits. C’est vrai que vous êtes absolument libre de faire ce que vous voulez avec votre femme sur le plan sexuel, mais cela n’inclut nullement les pratiques illicites. Car sinon, vous pourriez la tuer, à cause d’un fantasme sexuel pervers et dire que vous aviez le droit de tout faire selon la jurisprudence. En Europe et aux Etats-Unis, des sondages au fil des ans indiquent que 67 % des musulmanes pratiquent la fellation et elles le font de bon coeur même avec des non-musulmans, ce qui montre le peu de vertu et d’honneur de ces soeurs totalement perverties.