Fanja, une déesse au cul divin


 

Fanja fait partie des premières Escort Girl qui est devenue une contributrice régulière sur le site. Au delà de l’aspect du sexe, elle promouvait la condition des travailleuses sexuelles pour qu’elles aient plus de droits. Mais Fanja, c’est également une déesse qu’on a rarement vu. Elle ne fait plus d’Escorting, mais pour moi, elle fait des exceptions à la règle de temps en temps :D.

En fait, ce sont les clients qu’elle a trouvé sur le site, qui lui a permis de quitter l’Escorting et de lancer une petite épicerie. Vendre des brioches pour éviter de vendre ses miches. Et Fanja est une femme adorable et très abordable. Je ne comprend plus les tarifs des escorts girls malgaches actuels, la moins chère commence à 100 000 ariary et il faut 200 000 ariary pour la sodomie.

C’est du n’importe quoi. Et puis, désolé, mais j’en ai testé quelques unes, mais elles ne valent pas mieux que les prostitués qu’on lève sur les trottoirs du coté de Tsaralalana à 20 000 ar ! Mais passons. Le tarif de Fanja était de 50 000 ariary et elle faisait tout, fellation, pénétration et sodomie. Même si je lui donnais toujours un petit extra quand elle me donnait son cul.

Car ce n’est pas cher payé pour le cul d’une déesse. Messieurs, ses fesses sont dures comme du béton. Moi, agrippais ses deux grosses fesses en la plaquant contre le mur, dans les préliminaires et mon dieu, que c’était bon ! De la chair bien élastique et des nichons à faire pâlir Pamela Anderson. Une très bonne suceuse et une pénétration bien glissante comme il faut.

Pour la sodomie, elle se mettait à quatre pattes ou à plat ventre selon mes désirs. Et quand j’enfonçais ma queue dans ses grosses fesses dures comme la pierre, mon Dieu, quel délice avec les petits cris de salope comme il faut. Fanja vous retournait le cerveau, je pouvais avoir une semaine de stress merdique, mais quand je la baisais le samedi après-midi dans une chambre d’hôtel à Ivandry, mon cerveau me disait merci en se vidant en même temps que mes couilles. Je vous l’avouerais, j’ai demandé à Fanja de vivre avec moi, mais elle a refusé.

Fanja fait partie de ces femmes que vous rencontrerez une seule fois dans votre vie et vous ne l’oublierez jamais.